1. Et le programme, que dit-il à propos des questions d’investigation ?

 Le PFÉQ, dans la section de la science et technologie, traite des problèmes à résoudre et des problématiques à travailler particulièrement lorsqu’il est question de la Compétence 1 - Proposer des explications ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique. Voici un extrait : 

“La science et la technologie s’efforcent de résoudre les problèmes qui proviennent de multiples questions dont les réponses ne sont pas parfaitement claires ou satisfaisantes et elles s’appuient pour ce faire, sur des habiletés comme l’observation, la mesure, l’interprétation des données, et la vérification. Ces activités visent à expliquer le monde et à l’adapter aux besoins des êtres humains. Elles doivent répondre à des questions qui surgissent de l’observation attentive de l’environnement ainsi que des difficultés pour s’y adapter. Plusieurs de ces questions et difficultés sont issues de situations de la vie courante. Elles peuvent déboucher sur des problèmes relativement simples ou s’inscrire dans le cadre de problématiques plus vastes et souvent plus complexes.”

Programme de formation de l’école québécoise, MEQ, 2001, p. 150


La compétence 1 - Proposer des explications ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique - du programme de Science et technologie au primaire présente une composante où l’élève doit “identifier un problème ou cerner une problématique” qui sera évaluée grâce au critère d’évaluation suivant : “Description adéquate du problème”.  

Programme de formation de l’école québécoise, MEQ, 2001, p. 151


Le mot de la CP : Un élève qui parvient à énoncer une bonne question, une question qui l’amène à vouloir mieux comprendre un problème d’ordre scientifique ou technologique présente un haut niveau de compétence. Une bonne question fait toute la différence sur la suite de la démarche et sur les apprentissages qui seront faits.




Modifié le: jeudi 21 novembre 2019, 08:52