1.5 – Apprentissage en profondeur

Apprentissage en profondeur

Selon Larue et Hrimech (2009), « l’apprentissage en profondeur correspond à des comportements où les étudiants font un traitement actif de l’information et utilisent des stratégies d’élaboration et d’organisation plutôt que des stratégies de mémorisation ». Dans cette approche, les étudiants élaborent et organisent leurs connaissances, cherchent à en trouver un sens et s’engagent affectivement afin de mieux comprendre et appliquer ce qu’ils ont appris.

À l’inverse, l’apprentissage en surface se limite à reproduire les connaissances (par la mémorisation, la répétition, etc.) […] (Marton et Saljo, 1976; Biggs, 2007). Les étudiants ne se sentent pas engagés et n’ont pas tendance à utiliser des stratégies métacognitives contribuant à mener à terme une réflexion sur la matière enseignée. Cette  approche vise le plus souvent à atteindre le seuil minimal requis pour compléter avec succès un cours.

[…] en fait d’ailleurs la promotion active auprès des États et du gouvernement fédéral américain en insistant sur le développement de compétences favorisant le succès des étudiants, soit :

       connaître et maitriser le contenu;

       penser de façon critique et résoudre des problèmes complexes;

       travailler en collaboration;

       communiquer efficacement;

       être autonome et capable d'intégrer les commentaires.


Last modified: Thursday, 27 April 2017, 9:36 AM